RADIO(S)

Alerte info
Emission : La Nuit Des DJ'S Revient en Aout plus d'info Prochainement sur Biginsideradio.fr
Hatem Ben Arfa, le 13 avril 2018.
Hatem Ben Arfa, le 13 avril 2018. — AFP

On ne va pas se mentir, ça pue l’image photoshop rajoutée par le stagiaire en maket' fan d’Hatem sous le manteau. Mais même s’il s’agit d’un suicide professionnel, le symbole est bien là. Hatem Ben Arfa, ostracisé toute la saison par la direction parisienne et son staff, apparaît parmi les autres joueurs du PSG (enfin ceux qui jouent pour de vrai) sur une photo publiée par le compte officiel du club pour fêter le septième titre de champion de France de l’histoire parisienne.

Pourtant, au contraire d’autres éléments qui auront droit à leur petite réplique de l’Hexagonal à la fin de la saison, les veinards (Thimoty Weah, Stanley Nsoki), Hatem Ben Arfa ne peut pas prétendre avoir remporté un sixième titre en L1. Il aurait dû pour cela avoir disputé au moins une minute dans la saison 2017-2018. Il n’en fallait pas plus pour que Twitter ne réclame justice en lançant un hashatg #Hatemchampion, alors qu’une pétition balbutiante a été lancée dans le même but. La rédaction des sports de 20 Minutes, par tropisme personnel, peut trouver sans réfléchir 12.346 raisons de soutenir pareille initiative.

Parce qu’un mec qui répond « le Barça ou le Real » à Antero Henrique quand le directeur sportif du PSG essaie de le refourguer au premier club turc venu est forcément un génie, on a retourné le football français (enfin celui qui nous répond et qui aime bien le loustic) pour essayer de convaincre le PSG de faire jouer Hatem ne serait-ce que trente secondes d’ici la fin mai.

Michel Ouazine, l’agent de toujours : « Ça lui plairait, il n’y a pas un joueur qui s’est entraîné avec ses potes toute l’année à qui ça ne plairait pas de porter le maillot au moins une fois. Est-ce que vous pensez qu’on peut être « grands » dans ce milieu. Je serais surpris, mais je peux rêver… Enfin je ne crois plus au Père Noël… Ce serait extraordinaire de la part du PSG, ne serait-ce que pour son image, mais est-ce qu’il est dans cette logique-là ? »

Cyril Hanouna, un bon pote parmi tant d’autres : « Hatem est un super joueur et un mec bien, ce serait génial qu’il puisse finir sur une bonne note avec le PSG. Il n’a pas eu de chance cette année, mais je suis certain qu’il va revenir fort. »

Henri Emile, membre du Variété club de France, avec lequel Ben Arfa a joué son « dernier » match à l’automne : « Je lui souhaite de porter le maillot au moins une minute, il faut qu’il y ait de l’humain dans la gestion des clubs. C’est un bon gars, qui a un état d’esprit exceptionnel. C’est dommage qu’il ne puisse pas dire "Je suis champion de France". Il a quand même sa licence au club. »

 

Guy Roux, la légende :

« S’il y avait encore Laurent Blanc, j’aurais pu l’appeler pour tenter de le convaincre. Mais là, à mon avis, il n’y a rien à faire. »

 

Jean-Claude Dassier, son ancien président à l’OM : « Le football a besoin de personnalités originales comme Ben Arfa, qui sortent de l’ordinaire. Unai Emery aurait tout intérêt à mettre un terme à ce conflit et le PSG en sortirait grandi. Cela permettrait de se quitter sur une belle conclusion pour une histoire ratée entre Ben Arfa et Paris. »

Gauthier Fayolle, champion du monde de freestyle (un peu comme Hatem quoi) : « Hatem Ben Arfa, c’est le beau jeu, le talent à l’état brut, et l’un des meilleurs techniciens de sa génération, voire du football français. Son style de jeu, c’est tout ce que j’aime dans le football. Donc, forcément, j’adorerais le voir fouler la pelouse sous les couleurs du PSG avant la fin de saison. »

Marie-José, qui a visiblement hérité de l’ancien numéro français de Claude Puel : « Je n’ai pas d’avis sur la question, mais j’espère que ça se finira bien pour lui. »

Grégory Paisley, son partenaire lors du fameux match avec le Variété : « J’aurais bien aimé le voir régaler le Parc au moins une fois avec Neymar, ça aurait été marrant. Franchement, vous imaginez le trio Neymar-Mbappé-Ben Arfa ensemble sur le terrain ? »

Hatem Ben Arfa, Marquinhos, Kylian Mbappe et Edinson Cavani à l'entraînement le 5 mars 2018.
Hatem Ben Arfa, Marquinhos, Kylian Mbappe et Edinson Cavani à l'entraînement le 5 mars 2018. - CHRISTOPHE SAIDI/SIPA

Ludovic Obraniak, un ami dans le milieu : « Si le PSG est un grand club comme il le revendique et que Nasser est un homme classe qui sait mettre son ego de côté, alors ils doivent faire jouer Hatem au moins une fois pour qu’il soit champion de France lui aussi. Ils l’ont choisi, ils doivent l’assumer, peu importe ce qui a pu se passer. »

Jérôme Alonzo, un ancien gardien qui a pris quelques pions de l’artiste : 

« Je l’ai croisé quelques fois dans ma carrière, un mec très respectueux, toujours courtois avec les anciens. Moi j’ai joué dix-huit ans en pro, je n’ai jamais vu un joueur qui méritait ça. » 

« Humainement, c’est une punition, une humiliation, et pourtant j’aime le PSG, je le défends et le défendrai toujours, mais quoi qu’il ait fait, personne ne mérite ça. Malheureusement, ça n’arrivera pas, Unai Emery va aller au bout de son idée, c’est sa petite gloriole vu qu’il s’en va. »

 

Quentin Westberg, copain de promo à Clairefontaine (et gardien de l’AJA) : « Ce serait mieux pour le bien du foot. Le football est plus beau avec Hatem. Ce dont je me souviens de plus, ce sont les brisages de reins, on s’est tous fait martyriser par lui. Ce n’est peut-être pas le meilleur joueur que j’ai croisé parce qu’on était jeunes, mais c’était certainement l’un des plus doués. »

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/sport/2256179-20180416-football-plus-beau-hatem-pourquoi-psg-doit-absolument-offrir-titre-ben-arfa
Partager